Le vent se lève, il faut tenter de vivre. La révèrence du grand maître à rêver.

Hayao Miyasaki le colporteur de rêves et d’étoiles dans les yeux 

C'est à l'âge très respectueux de 73 ans (depuis le 5 janvier) que le grand monsieur a décidé de prendre sa retraite ( qui devait déjà du avoir lieu après le voyage de chihiro). Il aura dédié 40 années bien tassées au service de ce grand art qu'est le cinéma d'animation. Avec son compagnon depuis 1984 Jo Hisaishi à la musique. (N'hésitez pas à cliquer sur le lien pour écouter un peu de musique au fil de la lecture) Mais comment réussir à nous dire au revoir? comment réussir à arrêter la création? Il aura tenter de le faire au travers de divers animés, comme ponio sur la falaise, le château ambulant..
Promenons nous un peu à travers ses œuvres…

Je me souviens qu’étant petite j’étais super fan de la série animée sherlock holmes, oui pour la saison 1 c’était lui, en 1984!!

ça vous rappel quelque chose? :)

ça vous rappel quelque chose? 🙂

Vous connaissez certainement Mon voisin totoro? Le grand et beau gardien de la forêt! Il est sorti en 1988! incroyable non?

IMG_6131                                                        Totoro et le chat bus!!  🙂

Puis il y a eu Kiki la petite sorcière en 1989 et moi j’étais méga fan de son chat qui parle Gigi! je rêvais que mon chat me parle comme ça!!

kiki regaaaaarde! c'est moiiii!

kiki regaaaaarde! c’est moiiii!

Et le voyage de Chihiro en 2001!!! wahou! le rêve absolu! un voyage fantastique, angoissant par moment (pour pas mal de personnes en fait (mais c’est comme un rêve donc…pour moi ça semble logique)  tellement extraordinaire!

IMG_6134

Et le château ambulant en 2004 avec Hauru le beau magicien dont je suis tombée amoureuse ^^, oui oui je l’avoue, j’aurais tout donné pour qu’il m’emmène voler/marcher dans le ciel 🙂 on me disait « mais c’est qu’un dessin’ oui mais c’est ça miyazaki, c’est le rêve, l’évasion!!

moi aussi je veuuuux! ^^

moi aussi je veuuuux! ^^

Le vent se lève (il faut tenter de vivre) 風立ちぬ
(D’après les vers de Paul Valéry « le cimetière marin »)

IMG_6103

Je me suis donc rendue au cinéma hier ( oui le jour de la sortie du film, c’est pas comme si je l’attendais depuis un moment hein!^^)Et je ne vais pas vous en dire de trop, n’ayez crainte!

Pour ce dernier opus, surprise, c’est l’unique film de Miyazaki qui s’appuie sur un fait réel car historique! seulement n’ayez crainte, dans ce réalisme s’entremêle ingénieusement  l’onirique. L’œuvre oscille avec brio entre le rêve qui protège d’une vie pas toujours tendre et la réalité qui semble être vécue sur la pointe des pieds.

On comprend que le jeune héro Jiro vit au moment de la seconde guerre mondiale mais on y voit aussi un clin d’œil au séisme de 1923 qui a touché la plaine de Kantō  qui se situe sur l’Ïle de Honshū qui est l’île principale au Japon, avec en résultante, un Tokyo ravagé. Jiro est un jeune homme rêveur qui a toujours voulu voler, piloter des avions, seulement cela ne lui est pas possible à cause de ses problèmes de vue. Alors il s’enfuit dans ses rêves et y rencontre un grand aviateur italien qui le guidera au travers de phrases à demi énigmatiques et paternelles. Au travers ce personnage on devine bien la présence de Miyazaki.

Ce génie réussi là un tour de maître, il procède à des explications quand à son départ en retraite au travers d’un personnage fictif. Est ce que le fait de procéder de la sorte, dire au revoir dans le fictif lui permet de mieux accepter de réel? Selon lui, un artiste est créatif durant 10 années consécutives, aussi il souhaite au jeune homme de vivre à fond ses 10 années.

Au milieu de tout cela se trouve une délicate relation amoureuse, lumineuse et tragique, puissante et dramatique… c’est comme un souffle de fraîcheur qui fait s’envoler les parasols et les chapeaux 🙂

Pour le reste, à vous de découvrir, j’espère vous avoir insuffler l’envie d’aller à la rencontre de ce chef-d’œuvre

Je terminerais en disant que son œuvre se conclue dans le monde du rêve, dans son monde parallèle de création, de couleurs et de joies, comme une invitation à le suivre pour aller boire un petit saké sur une douce terrasse emplie de mômes de tous les âges qui courent et s’amusent avec totoro, gigi le chat, des noireaudes…

Le vent se lève et nous permet de nous envoler dans le pays du rêve une fois de plus…

Alors… Un immense merci au magicien, au gardien de la forêt, au créateur d’avions en papiers, au chat qui parle, au plus généreux des voyageurs car ils nous invite toujours à prendre place à ses côtés pour un pays empli de douceurs et d’imaginations..

« Le vent se lève! . . . il faut tenter de vivre!
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs!
Envolez-vous, pages tout éblouies!
Rompez, vagues! Rompez d’eaux réjouies »

extrait de Paul valéry  » le cimetière marin »

 
Publicités

5 réflexions sur “Le vent se lève, il faut tenter de vivre. La révèrence du grand maître à rêver.

  1. MIYAZAKI … ou la douceur de vivre ! A l’image de ses couleurs pastel …

    Un de ces jours, il faudra que je te parle de Jiro TANIGUSHI.
    Mais je n’en dirai pas plus pour ce soir …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s